Passerelle Debilly

Afin de permettre la circulation des visiteurs de l'Exposition de 1900, le commissaire général de celle-ci, Alfred Picard approuve, le 26 octobre 1898, la réalisation d'une passerelle destinée à relier au droit de l'avenue Albert de Mun, le palais des Armées de terre et de mer à la reconstitution du vieux Paris.

Cette passerelle métallique conçue par les ingénieurs Résal,Alby et Lion, est achevée le 13 avril 1900.

Elle est alors appelée passerelle de l'Exposition militaire, ou de Magdebourg, ou encore de Billy, du nom d'un général de l'Empire, mort à Iéna en 1806. La ville de Paris, devenue gestionnaire de l'ouvrage en 1903, la déplace en 1906, au droit de la rue de la Manutention après quelques modifications. De provisoire, la passerelle, qui a finalement conservé le nom de "Debilly", devient alors un ouvrage permanent. Contemporaine du pont Alexandre III et du viaduc d'Austerlitz, elle a été inscrite à l'inventaire supplémentaire des monuments historiques en 1966. Elle a été repeinte en 1991 et son platelage refait en 1997, avec des bois tropicaux.


Concepteurs :
Résal, Alby et Lion, ingénieurs.

Constructeurs :
Dayde et Pille

Dates de construction :
1900

Dimensions :
Longueur totale: 120 m
Largeur utile: 8 m


Description technique :
Passerelle métallique à trois travées articulées sur piles; travée centrale formée d'un arc à tablier intermédiaire de 75 m de portée. Travées de rive de 22,50 m formées de deux demi-arcs.

Localisation :
Quai de New-York
Quai Branly
VIIe arrondissement

Source : Mairie de Paris